Une livraison de la plus haute importance – Retraçons ensemble son parcours

Etape 1 : Quelque part en Vendée

Voici le contenu des 4 colis. Le petit matériel a été demandé et validé par le chirurgien Ostap Mohylyak.

Etape 2 : Les Sables d’Olonne

Néné Rouillon a remis les colis à Natascha, qui s’est occupée de l’envoi auprès du transporteur ukrainien.

Etape 3 : Voyage à travers l’Europe

Malheureusement, nous n’avons pas de photos des merveilleux paysages que les colis ont traversés. Nous laissons la place à votre imagination…

Etape 4 : Réception des colis en Ukraine

C’est Andreï (à gauche sur la première photo), chanteur d’Orphéus qui a réceptionné les colis en Ukraine, avant de les transmettre au directeur de l’Hôpital pédiatrique de Lviv (à droite sur la deuxième photo).

Merci à tous d’avoir suivi cette aventure et un merci tout particulier à tous ceux qui ont participés au succès de cette opération!

Hommages à M. Daniel Vaillant, second Président d’Honneur des Joyeux Petits Souliers

Hommage rédigé par François Blanchet; Président des Joyeux Petits Souliers 

« L’association « Les Joyeux Petits Souliers » est en deuil en cette veille de Pâques.

L’un de ses fondateurs, Daniel VAILLANT, est parti rejoindre les étoiles. Il a rejoint Jean-Claude DARRIGAUD et Lionel D’HUART, les deux copains avec qui il a lancé cette formidable aventure.

Daniel fut président de notre association entre 2006 et 2008, et il en était depuis lors, le Président d’Honneur.

Homme empli de sagesse, de bienveillance et d’humour, Daniel VAILLANT considérait nos amis d’Ukraine comme sa deuxième famille. Il a beaucoup donné pour eux, et ils lui doivent tant…

Nous ressentons tous un grand vide ce soir. En France, mais aussi en Ukraine. D’ailleurs les amis de là bas sont bien avec nous par la pensée en ce jour, et de Lviv ou de Ternopil, ils sont à nos côtés pour accompagner Daniel dans ce dernier voyage.

Aujourd’hui cher Daniel, l’association « Les Joyeux Petits Souliers » te remercie pour ton engagement sans faille, et les Ukrainiens qui te sont très reconnaissants, saluent cette amitié exemplaire, qui nous a permis ensemble de faire de grande chose.

Pour tous, tu as été un modèle dans ton engagement. Aujourd’hui, il nous reste des milliers de souvenirs avec toi, et tous ici, en France et en Ukraine, nous tenons à te rendre hommage, et à saluer ton engagement de chaque instant.

Ce soir, au nom de tous nos amis d’Ukraine, au nom des adhérents, et au nom du Conseil d’Administration de l’association « Les Joyeux Petits Souliers », j’adresse toutes nos condoléances à son épouse Elisabeth, à ses enfants, et à toute sa famille.  »

Hommage écrit par Roman Fédoriv; le chanteur d’Orphéus:

« Bonjour à tous,

Le message de François nous a très fortement bouleversé. Nous, les chanteurs d’Orphéus, avons beaucoup de chagrin. Daniel était notre ami depuis que le destin nous a permis de nous rencontrer, il y a de nombreuses années, en 2003. Depuis la première tournée d’Orphéus en Bretagne (juillet 2003), Daniel a beaucoup travaillé avec nous afin de nous garantir les meilleurs concerts et la meilleure l’hospitalité qu’il soit, dans les moments où tout était planifié et même lorsque nous lui demandions de gérer quelque chose pour nous. Il n’a jamais dit simplement non, je ne peux pas. Son état d’esprit était toujours associé à l’équilibre et la confiance. J’ai trouvé notre première photo avec Daniel et Orphéus dans mes archives et cela a fait remonter beaucoup de bons souvenirs, de tous ces moments uniques passés ensemble, ainsi que dans sa maison, avec Elisabeth et sa famille. Nous avons toujours aimé travailler avec Daniel car la générosité, la gentillesse, la confiance et l’écoute étaient au cœur de sa personne.

Veuillez accepter nos sincères condoléances, chère Elisabeth. Au nom d’Orphéus, je vous exprime, ainsi qu’à votre famille, notre sincère sympathie. Nous n’oublierons jamais sa gentillesse. Que Dieu lui donne le repos éternel et à la famille, la force de supporter la grande douleur.

Nous vous gardons dans nos prières. »

Daniel Vaillant en compagnie d’Orphéus

Hommage rédigé par Volodia Chmyr; le chorégraphe de l’école de danse des Joyeux Petits Souliers:

« Сhers amis ,

Nous avons appris cette triste nouvelle par votre message et il nous est difficile de trouver les mots. Nous tous, nous avons perdu une personne formidable et très chère.
Nous comprenons le vide que cela représente pour l’Association, car une âme bienveillante s’en est malheureusement allée.
Nous partageons votre chagrin en ces moments difficiles et vous présentons nos plus sincères condoléances.
Daniel c’est une des premières personnes qui nous a aidé. En collaboration avec Jean-Claude, comme Président de l’Association et puis le membre de l’Association, Daniel a fait beaucoup pour nous.
Il est devenu notre très cher et fidèle ami.
Il nous a ouvert la Bretagne . Les spectacles organisés par Daniel ont été très bien travaillés. Les salles magnifiques qu’il trouvait nous donnaient beaucoup de plaisir!
Nous comprenons que c’est un moment difficile. Nous sommes à vos côtés, prions avec vous. Daniel continue à vivre dans nos pensées, nos prières et nos cœurs!
Nous penserons à lui lors de nos spectacles.

Mariya,Volodiya et Les Joyeux Petits Souliers

Fonctionnement de l’Hôpital Pédiatrique de Lviv

Le Centre Médical Spécialisé pour Enfants de l’Ouest de l’Ukraine 

Un enfant en bonne santé est une nation forte, un pays fort – sous cette devise travaille le Centre Médical Spécialisé pour Enfants de l’Ouest de l’Ukraine, une clinique connue non seulement en Ukraine mais aussi à l’étranger. 

Le concept d’une institution médicale spécialisée, qui fournit une assistance aux résidents non seulement dans l’ouest de l’Ukraine, mais aussi dans d’autres régions d’Ukraine, est mis en œuvre avec succès dans l’activité du centre depuis 30 ans. Il existe une équipe hautement qualifiée, formée sur une base de concours, comptant 117 médecins et 200 infirmiers.

Les principales activités de la clinique : pédiatrie, oncologie, oncohématologie, immunologie clinique et allergologie, endocrinologie, cardiologie non invasive, rhumatologie, pneumologie, chirurgie reconstructive et plastique, lésions sévères du système nerveux, psychiatrie, pathologie de l’audition, soins aux patients présentant une insuffisance rénale aiguë, suivi des états comateux.

Le centre fournit des soins médicaux aux enfants touchés par l’accident de Tchernobyl et l’impact de facteurs nocifs pour l’environnement. La consultation est assurée par des médecins de 23 spécialités. Les processus de diagnostic et de traitement sont effectués à l’aide d’équipements modernes. Le haut niveau de diagnostic est assuré par : service de diagnostic, laboratoire de diagnostic clinique, laboratoire bactériologique. Les technologies médicales modernes sont utilisées dans le traitement.

Pour la première fois en Ukraine, les éléments suivants ont été introduits dans la clinique :

• les dernières approches de la chirurgie plastique pédiatrique selon les méthodes de correction de l’origine des malformations congénitales chez l’enfant, fondamentalement différentes des traditionnelles et basées sur la chirurgie précoce, la chirurgie est réalisée au niveau microchirurgical

• les dernières méthodes de diagnostic et de traitement de dizaines de maladies congénitales et chroniques

• des groupes coopératifs réunissant des professionnels de différents pays

• soutien psychologique des enfants atteints de maladies chroniques sévères.

Pour la première fois en Ukraine, un département « L’Hospice Mobile pour les Enfants » a été créé, qui fournit des soins médicaux à domicile. L’hospice fournit une assistance à plus de 70 enfants.

Au département d’anesthésiologie et de soins intensifs avec l’utilisation de méthodes de détoxification extracorporelles et le dispositif « Reins Artificiels », les techniques efférentes sont largement utilisées pour traiter les patients dans des conditions critiques, en particulier : la plasmaphérèse membranaire dans les maladies hémolytiques, auto-immunes, neurologiques. La présence du dispositif multifonctionnel « Prismaflex » permet d’effectuer divers types de thérapie continue longue à faible débit et d’ajuster le mode de traitement en tenant compte des besoins spécifiques du patient, en assurant la stabilité hémodynamique, le contrôle de l’équilibre liquide, l’élimination des métaboliques toxiques produits, correction des perturbations de l’équilibre acido-basique.

L’unité de thérapie de remplacement rénal est la seule dans l’ouest de l’Ukraine à fournir des soins qualifiés aux enfants atteints d’insuffisance rénale aiguë et chronique en raison de l’évolution sévère de diverses maladies des reins et du système urinaire. La plupart de ces patients nécessitent l’utilisation d’une thérapie de remplacement rénal. Les techniques péritonéales et d’hémodialyse sont largement utilisées par les anesthésiologistes et les néphrologues de notre clinique.

Une coopération a été établie avec des centres de transplantation au Biélorussie, en Pologne et en Italie. Le personnel du service accompagne les patients avant et après la transplantation rénale (le suivi des indicateurs, y compris la détermination du tacrolimus, fournit toutes les méthodes de recherche instrumentale et les consultations de spécialistes concernés).

Chaque année, 6 000 patients sont traités à l’hôpital du centre.

Le centre possède une vaste expérience de travail avec des fondations et des bienfaiteurs internationaux, ainsi qu’avec des organisations publiques de patients et de leurs familles.

Des microprojets destinés à améliorer le matériel et l’équipement technique du centre sont mis en œuvre avec succès.

79035, Lviv, 27 rue Dnisterska

Tél.: (+380-32)270-34-79, Fax:(+380-32) 270-26-79
e-mail: 
zusdmc@ukr.net

www.zusdmc.lviv.ua

https://www.facebook.com/zusdmc

Envoi de matériel médical pour l’hôpital pédiatrique de Lviv

Aujourd’hui, plus que jamais, il faut célébrer tous les avancements, tous les succès. Nous sommes heureux de partager avec vous cette nouvelle : L’association Vendée Ukraine vient d’envoyer du matériel médical pour l’hôpital pédiatrique de Lviv, suite à la demande du chirurgien Ostap Mohylyak.

Avant de vous en dire plus sur cette opération, permettez que nous fassions un petit tour en arrière, pour mieux comprendre les enjeux. Depuis un certain temps, l’association Vendée-Ukraine a pu récupérer du matériel médical. En 2012, une association de Ternopil a été contactée pour récupérer ce matériel et le transmettre aux différents hôpitaux de la région de Ternopil. L’association Somopogoma a ainsi transporté 1500 m3 de matériel dont environ 500 lits et matelas…provenant surtout des différentes maisons de retraite de la région.

Puis, Edwige Leclercq, membre du CA, nous a mis en relation avec l’association ‘ Echo-Dialyse’, où elle est responsable de soins. De cette rencontre est née une formidable collaboration entre Mme Rékik et Néné pour du matériel précieux, car très coûteux. Par ailleurs, ce matériel est de moindre volume. Il comprend des défibrillateurs, des tensiomètres sur pied, des pompes à perfusion, des posse-seringues; et a été envoyé en Ukraine jusqu’alors par le bus des Joyeux Petits Souliers lors des tournées en Vendée.

Nous sommes maintenant en février 2020. L’hôpital pédiatrique de Lviv fait une nouvelle demande de matériel pour le service d’oncologie. Une nouvelle prise de contact avec Mme Rékik est engagée. Dés la fin de l’année 2020, le matériel est disponible sur Nantes. Reste à résoudre la question du transport vers l’Ukraine. Cette fois, le 23 janvier 2021, Néné et Natasha envoient le matériel par un transporteur privé ukrainien, qui vient à Nantes tous les 15 jours. Les colis sont réceptionnés quelques jours plus tard par Andriy Kavunka et remis à l’hôpital pédiatrique de Lviv.

Juste en dessous de cet article, vous pourrez trouver les photos retraçant le parcours du matériel médical. Nous tenons à remercier chaleureusement toutes les personnes impliquées dans cette initiative.

Récit d’un premier voyage en Ukraine

Bonjour et bienvenue sur mon article. Comme annoncé dans la newsletter de novembre, c’est mon voyage en Ukraine en février dernier, qui est à l’origine de mon engagement pour Vendée-Ukraine. Aujourd’hui, j’ai décidé de revivre ce voyage et de vous emmener avec moi.

Le 13 février 2020, j’ai pris l’avion de Bruxelles à Kyiv. Après quelques frayeurs dans le taxi ukrainien et beaucoup d’émotions, j’ai retrouvé mes amis Lisa, Katherine et Oleksii pour découvrir la vie nocturne de la capitale. Le lendemain, mon amie Kate m’a fait une visite privée du quartier de Podil. J’ai tout de suite été transportée par la beauté de l’architecture. Elle m’a fait découvrir leur quotidien à l’Académie Kiev-Mohyla (Києво-Могилянської академії), qui est une des plus prestigieuses du pays.

Le 15 février au matin, j’ai pris un train direct entre Kyiv et Lviv. C’était une belle opportunité de découvrir les paysages de la campagne ukrainienne. J’ai été accueillie dans la famille de mon amie Khrystyna. Sa maman m’a cuisiné quelques spécialités ukrainiennes et je n’ai pas pu résister à en profiter à fond. Pendant 3 jours, j’ai découvert la magnifique ville de Lviv. Nous avons pris plusieurs fois l’emblématique moyen de transport de la ville, le vieux tramway, conduit uniquement par des femmes. Nous avons aussi beaucoup marché à travers les parcs et grimpé la plus haute tour de la ville. Khrystyna m’a expliqué le fort sentiment nationaliste ukrainien dans cette ville et comment la population avait résisté à l’occupation, portée par ces grands écrivains et poètes. J’ai ressenti Lviv comme un centre de culture. L’art est partout. Dans les rues, il y a de nombreux musiciens et grâce aux chants et au partage, ils réunissent les gens. J’ai été surprise par la diversité des restaurants à thèmes : ambiance médiévale, un dédié aux lampes à pétrole et les fameux chocolats chauds fondus. Lviv m’a vraiment transportée.

Me revoilà dans le train, le lundi 17 février, pour faire le chemin inverse. Dans mon wagon, il y avait un couple d’étudiants, Angelina et Oleksii. Nous avons discuté tout le trajet et j’ai été très heureuse de me faire de nouveaux amis. Les jours suivants, j’ai continué à me promener dans la ville lorsque mes amis étaient en cours. J’ai découvert la cathédrale Sainte-Sophie, l’église Saint André, la statue de la Mère Patrie ou encore la statue aux fondateurs de Kyiv. J’ai aussi découvert les hautes institutions du pays dans le quartier Lypky. Même en hiver, les parcs de la ville, comme le Khreshchatyy Parc étaient très agréables. Pour en apprendre un peu plus, j’ai fait une visite guidée du quartier de Podil. Mes amis m’avaient aussi préparé un programme varié. Grâce à eux, j’ai découvert des lieux atypiques, pris un cours de danse, fais du sport le long de la rivière Dniepr et découvert la station de métro Arsenalna, la plus profonde du monde. J’ai passé beaucoup de temps à explorer la ville par moi-même et je me suis toujours sentie très en sécurité. Ce que j’ai apprécié plus que tout, ont été les échanges avec mes amis, leurs familles où les gens que j’ai rencontrés tout au long du voyage. Chacun à leur façon et avec leurs sentiments, ils m’ont partagé ce que l’Ukraine représentait pour eux. J’ai aussi beaucoup appris sur les tensions socio-politiques qui secouent le pays. Toutes ces personnes m’ont introduit à la culture ukrainienne et je ne pourrai jamais les remercier assez pour ça. Quand je suis partie le dimanche 23 février, je ne savais pas encore que ce voyage fut le commencement d’une nouvelle aventure.

Eloïse

Retour sur la fabrication de jus de pommes

Le vendredi 23 octobre, des bénévoles se sont réunis pour fabriquer les quelque 2300 bouteilles de jus de pommes, aux Oudairies, à La Roche sur Yon. Joseph, qui était en charge de l’opération, a annoncé qu’il n’a fallu qu’une heure trente pour remplir le stock. Bien sûr, cette belle performance s’est soldée par un pot café/brioche pour récompenser ce beau travail d’équipe. Merci à tous ceux qui ont contribué à la fabrication des jus de pommes, et surtout, à vous tous qui ont répondu présent au moment des commandes. Nous n’avons plus qu’à vous souhaiter une bonne dégustation! Cette action va nous permettre de soutenir financièrement nos amis ukrainiens, en ces temps difficiles.

La situation en Ukraine depuis le mois de mai…

3 mai 2020:

En Ukraine, la situation semble moins compliquée que chez nous, même si le confinement est également prévu jusqu’au 11 mai prochain. Mais personne ne sait si l’Etat donne les vrais chiffres, donc tout le monde est méfiant en pensant que l’Etat ne donne pas toutes les infos. 

La tournée de printemps a été annulée vous le savez, tout comme le gala des Joyeux Petits Souliers prévu en juin prochain. La tournée de Orphéus qui devait les amener en Suisse et en France cet été, a également annulé. Donc, nous ne les verrons pas pendant la période estivale. 

Pour nos amis la situation est compliquée, car une part très importante de leurs ressources financières vient des tournées, donc ces annulations en cascades ne viennent pas les rassurer. 

5 juin 2020:

Nous aussi nous avons beaucoup plus de liberté mais nous sommes obligés de continuer plusieurs règles de conduite et certaines interdictions jusqu’au 22 juin. La situation  politique et économique est très compliquée en plus de la pandémie qui continue. Un tiers des médecins sont contaminés. On a fait autant de tests dans tous le pays depuis le début de la pandémie que l’Allemagne réussi à en faire en seul jour. Il y a beaucoup de chômeurs, car les transports en commun ne fonctionnent pas et les entreprises sont fermées .

5 juillet 2020:

Depuis le 18 juin la situation vis à vis du covid s’est aggravée d’un coup.  Nous avons de 800 à 900 de cas de contamination de plus tous les jours. A Lviv, dans notre région, ce sont de 50 à 80 cas de nouveaux malades  tous les jours.  Nous sommes entrés dans une période de confinement jusqu’à la fin du mois de juillet. Pas d’école, pas de maternelles et les colonies de vacances sont fermées. L’école de danse ne fonctionne pas non plus.. Volodia essaie de former de petites groupes. En tout il y a 48500 malades et 1249 morts en Ukraine pour le moment alors que nous avons 25 millions d’habitants de moins qu’en France. Dans le même temps, les Carpates et les régions voisines ont beaucoup souffert des inondations, suite à des averses quotidiennes qui ont démoli les routes, les ponts et les bâtiments.  Le printemps a été froid et l’été est pluvieux.

5 août 2020:

Nous sommes en confinement depuis le 12 mars. On dit que le confinement devrait durer jusqu’au 1er septembre. Dès le début du confinement personne ne travaillait: les écoles, bureaux, banques, magasins étaient fermés, seuls les pharmacies et les magasins vendant des produits alimentaires avaient le droit de travailler avec beaucoup de restrictions. Depuis le mois de juin on a commencé a autorisé au magasins et restaurants de travailler, ainsi qu’au écoles sportives mais avec un nombre limité d’élèves. Les théâtres, cinémas restent fermés. Malheureusement, la situation dans notre région et à Kyiv reste la pire de toute l’Ukraine. Il y a beaucoup de nouveaux cas chaque jour (plus d’une centaine par jour dans la région de Lviv, par exemple, et pour l’Ukraine – le nombre de malades augmente chaque jours depuis le début juillet, jusqu’à 1000 personnes par jour). Nous sommes tous obligés de porter un masque pour aller aux endroits publiques.

Cependant, les gens reprennent leur travail. Il y en a toujours beaucoup qui font du télétravail si c’est possible. Bien sûr, cela a beaucoup influencé la situation économique dans le pays et a touché chaque Ukrainien. A cause du confinement, les gens étaient obligés de prendre les congés sans soldes, alors pas de revenus. En ce qui concerne notre école de danse, on a aussi repris les cours en divisant les groupes en plus petits: pour qu’il n’y ait pas plus de 10 élèves dans la classe à la fois. Alors, comme ça on a au moins la possibilité de rattraper un peu le temps perdu. Nous espérons fort que la situation va s’améliorer et que nous aurons la possibilité de travailler normalement à la rentrée. Mais, hélas, ce n’est pas sûr compte tenu de la situation épidémiologique actuelle. On dit, qu’à partir du mois de septembre on va prendre la décision sur le niveau de confinement pour chaque région. C’est à dire qu’il y aura des zones marquées rouges, oranges et vertes avec application des règles de confinement différentes. Alors, si la région de Lviv reste dans la zone rouge, on risque ne pas avoir le droit d’ouvrir les écoles à la rentrée.

En ce qui concerne les hôpitaux, on a bien le droit de se faire soigner. A Lviv, il a y trois hôpitaux destinés au traitement de COVID19. Les visites de médecins sont toujours impossibles si ce n’est pas pour un cas d’urgence.

Pour le transport, le transport en commun de la ville fonctionne déjà bien. Il y a eu beaucoup de restrictions au début du confinement (on autorisait de prendre le bus uniquement aux médecins et ceux qui avait un document justifiant le besoin d’aller au travail), mais actuellement on peut prendre le transport librement. Pourtant, tout le transport interurbain et interrégional était bloqué jusqu’au début juillet.

Voilà un peu de nos nouvelles, on vous tiendra informés s’il y a des changements.

19 août 2020:

Juste pour vous informer que la situation du Covid ne s’améliore pas en Ukraine et que le virus a touché notre école de danse. En effet, Volodya CHMYR est malade depuis plusieurs jours et est isolé dans la maison de sa belle-mère, après un test positif. Il a de la fièvre et tousse beaucoup. Sa famille s’arrange pour lui faire parvenir ses repas et pour prendre soin de lui. Il est tout seul et pour le moment tout va bien pour lui. Marya PODARIACHA, notre jeune traductrice, n’est pas touchée, mais ses beaux-parents sont malades tous les deux. Idem pour Marta DATS / TSURKAN avec les deux parents de son mari malades. Volodya ayant passé pas mal de temps à l’école de danse avant de déclarer la maladie, le personnel va être testé et certainement des familles en fonction du fait qu’elles l’aient fréquenté ou pas. 

20 août 2020:

Volodya a été transféré à l’hôpital en fin de journée. Les médecins qui le suivent, amis des JPS (Dr Tsurkan et Dyakiv) ne veulent prendre aucun risque le concernant. Ils ont donc décidé de l’envoyer à l’hôpital pour qu’il continue son traitement et qu’il puisse être surveillé de près. A priori son état ne s’est pas aggravé, et en tous cas, ce n’est pas cela qui a justifié l’hospitalisation. Donc, il est entre de bonnes mains. 

29 août 2020:

Pas d’autres malades à l’école de danse, à part Volodya, et c’est une bonne nouvelle. Nous croisons les doigts pour que cela puisse continuer ainsi. Volodya a une double pneumonie, donc, il a passé 10 mauvais jours à cause du covid. Il est toujours à l’hôpital, mais sa situation semble s’améliorer, la fièvre baisse et il se sent mieux. Néanmoins, on sait que cette maladie aime jouer avec les montagnes russes, donc il faut rester prudent. Il reprend ses activités à distance petit à petit et nous sommes optimistes. 


Les progrès de la petite Sofia donne de la fierté à ses parents.

Notre fille est une très grande combattante, c’est pour nous un véritable héros. Nous travaillons beaucoup avec elle à la maison tous les jours. Malheureusement, de nombreux cours ont été annulés en raison du confinement mais malgré cela, elle a pu récemment suivre un deuxième cours de rééducation au « RC Innovo ». Les résultats sont bons et Sofia s’efforce de faire tous ses exercices, nous sommes satisfaits de sa progression.
Malheureusement, avec la pandémie du coronavirus fait que la rééducation en Slovaquie ne pourra pas se faire.
Pour le moment, après avoir terminé les cours au « RC Innovo », une intervention chirurgicale est prévue pour le traitement de la vision de Sofia dans une clinique privée. Nous sommes très inquiets, mais nous demandons à Dieu et nous espérons que tout ira bien.